De nouvelles sensations

2017 06 25 colmar vertical Falkenstein 250 05

 

Ca-y-est, l'année scolaire se termine et les activités sportives prennent leurs quartiers d'été. C'est le cas, également, pour l'escalade. Le mur à perdu ses décors colorés, le matériel va être rangé dans les placards de l'association. Toutefois, nous garderons, dans la tête, une multitude de souvenirs.

Pour certains, c'était une année de découvertes. Je pense à Louanne, Mathilde, Téa, Robin, Mathéo, Rémi, qui ont trouvé, dans l'escalade un moyen de se surpasser, pour les uns, pour d'autres, c'était la découverte dune passion.  J'ai une pensée pour Louison qui n'a pas pu venir de l'année et que j'attends pour la saison prochaine. Je lui souhaite vivement de se remettre sur pieds pour la prochaine saison. Puis ceux qui viennent depuis quelques années, maintenant, Anaïs et Emeric, ils progressent à leur rythme.Je n'oublie pas les râleries des uns, qui avaient peur de monter, que j'ai poussé à aller toujours plus haut, qui m'ont fait la tête pendant des heures (ou des minutes), mais qui au final réussissaient leur challenge. Je n'oublie pas non plus, l'aide apportée par Sophie, qui, à l'occasion de ses interventions, a su remotiver ces jeunes grimpeurs.

Depuis le mois de septembre, jusqu'en avril, la progression se faisait à l'intérieur, les falaises sont très peu praticables en hiver et sous les pluies printanières. Aussi, lorsque les beaux jours sont arrivés, ceux que nous attendions depuis septembre, grimper dehors devenait une évidence.

Pour tout ce beau monde, c'était, pour la majorité d'entre eux, une première. Qu'est-ce que c'est dur de trouver les prises ? Il n'y a pas de couleur pour indiquer où poser les mains, si ce ne sont les traces blanches laissées par les grimpeurs précédents. Mais attention, ces traces sont parfois trompeuses. Le grimpeur précédent a également cherché et tenté de s'accrocher à un petit gratton, puis abandonné pour une autre prise un peu plus saillante.

Gérard

 

Facebook ColmarVertical

Connexion